A'kkoub: cardons orientaux

Publié par Emilie

A'kkoub: cardons orientaux

J'étais partie pour écrire un manifeste pour la dissolution de la CBM (la très réputée Conspiration des Belles-Mères) plutôt qu'une présentation de produit, pensant d'abord que le légume que l'on appelle ici a'kkoub était si propre à cette région du monde que vous n'en trouverez de toutes façons pas chez vous. Après consultation de ma Maman, je découvre que l'a'kkoub est finalement très proche de ce que les genevois consomment sous le doux nom de cardon épineux, la veille de Noël, en gratin.

L'a'kkoub ou le gundelia tournefortii est donc une plante sauvage qui ressemble étrangement à un chardon et dont on mange, tenez-vous bien, le bouton de la fleur ainsi que la partie haute de la tige, après en avoir retiré toutes les épines. D'où l'idée du manifeste pour la dissolution de la CBM. Monsieur mon mari a pris la surprenante initiative d'acheter des a'kkoub frais, c'est-à-dire tout droit sortis du champ avec toutes leurs épines (d'habitude, il les achète nettoyés et blanchis et jusque là on s'en portait plutôt bien, tout inconscients du travail que ces petits légumes demandent). Le petit au dodo, on a passé 5 heures à les nettoyer. 5 kilos d'a'kkoubs pleins d'épines = 1 tout petit kilo de légumes prêts à consommer.

Au court de la soirée, couteau suisse à la main, je gamberge... "Mais qui a donc pu avoir l'idée de cuisiner des a'kkoubs pour la première fois? Un travail de dingue, aïe, merde, encore une épine dans le doigt! C'est sûr, ça va encore tomber sur mon bouc-émissaire préféré, la Belle-mère!" On a donc terminé à 3 heures du matin... avec l'idée bien ancrée que la Conspiration des Belles-Mères s'était concertée pour trouver le plat le plus importun à faire cuisiner aux belles-filles. Le lendemain, j'en parle à ma voisine (qui vit avec sa belle-mère). Surprise: une légende existe bel et bien à ce propos! Cette fois, c'est une certitude! Sa belle-mère a même une chanson à ce sujet, elle me la chante. Malheur de malheur, il est grand temps de tordre le cou à la CBM!

Sur le coup, je téléphone à ma Maman pour lui faire part de la mésaventure en lui disant que c'était déjà bien connu que les Belles-Mères étaient sadiques mais que là, avec les a'kkoubs que je lui décris, elles dépassent vraiment les bornes. Et puis, ma Maman, ma propre mère à moi, me lance un "mais, ce serait pas des cardons genevois par hasard? C'est la spécialité de Genève après l'escalade et les chaudrons en chocolat, ma fille! Ils ont même une AOC." "Quoi? La CBM a poussé le vice jusqu'à mettre une AOC sur les cardons?" Il faut reconnaître qu'elles sont bien organisées: d'une part, la conspiration s'est étendue à l'échelle internationale, d'autre part, elle a réussi à mettre une AOC sur les cardons!

Cardon épineux genevois et a'kkoub sont tous deux des plantes épineuses qui demandent une bonne dose de patience et sans doute beaucoup de doigté (même si je reste certaine que l'a'kkoub est bien plus difficile à préparer). En outre, ce sont d'excellents légumes, (injustement) oubliés, au goût proche de l'artichaut. Sources importantes de potassium et de magnésium, ils auraient même des propriétés calmantes (faut bien ça après les avoir préparé) et seraient très bénéfiques dans les régimes détox et anti-acidité. Vous pourrez donc essayer prochainement le "ragoût d'agneau aux a'kkoubs" avec des cardons épineux genevois que vous trouverez déjà tout prêts et blanchis sur le marché suisse et français.

Publié dans Produits